Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

null

 

S’exprimant depuis son lit d’hôpital, le jeune homme se souvient : "un enfant de 12 ans a commencé à crier : Yahoud ! Yahoud (Juif) ! Chacun de ses cris rameutait des dizaines de personnes. Ils ont commencé à lancer des pierres et de vrais blocs sur mon véhicule. J'ai compris que j'allais mourir'', affirme-t-il ce matin depuis l'hôpital Hadassah Ein Kerem où il a été admis.

 

L'israelien, Nir Nachshon a fait l'objet d'une tentative de lynchage, pour le simple fait d'etre juif, en entrant dans le village arabe d’Issawiya (dans l’est de Jérusalem), par erreur, suite a un probleme de GPS.

 

Voici donc le recit de son aventure :

 

“J’ai réalisé être en territoire hostile” dit-il, “après avoir fait un petit tour. J’ai compris avoir ait une erreur mais je ne savais pas à quel point. Ce village fait partie de Jérusalem. Et Jérusalem, c’est notre maison!”

 

“Puis, le premier individu que j’ai croisé était un jeune garçon d’une douzaine d’année. Il a commencé à crier “Juif ! Juif! “et dans l’instant, des dizaines des gens sont arrivés. Ils ont commencés à lapider la voiture. Ils voulaient m’en extraire et me lyncher.”

 

“Pendant qu’il voulait me tuer, je tentais de regarder les enfants ou les jeunes qui participaient joyeusement à ma tentative de meurtre. Jetentais de les regarder dans les yeux pour y trouver une once d’humanité mais tout ce que je pouvais voir, c’était la joie de me voir souffrir . A chaque instant, mon état se dégradait.”

 

Nir a ensuite décrit comment sa vie a été sauvée: «Quelqu’un est venu de nulle part et a essayé de me sauver de cette population; certains criaient pour continuer mais il a réussi à se faire entendre et m’a finalement escorté dans sa maison. Très vite, ils ont du me faire sortir de chez eux et du village car si j’y restais, ils auraient attaqué la maison m’ont ils expliqué.”

 

“J’avais peur de sortir, mais trois des jeunes gens à l’intérieur de la maison ont dit qu’ils étaient avec moi et me protégerais quoi qu’il arrive.” “je dosi ma vie à un des fils du chef de village, c’est lui qui m’a sauvé la vie” explique Nachson. “J’espère pouvoir le rencontrer de nouveau pour le remercier d’avoir sauvé ma vie.”

 

En plus des traumatismes physiques, des coups de pieds, de poings et de pierres, Nachshon s’est fait battre avec des clubs de glof, des planches de bois et d’autres armes par destinations.

 

Je vous propose maintenant la meme aventure, a pied, dans une pub israelienne pour un fournisseur internet !

 

 

 

La pub se termine par cette phrase : "Dans la vie c'est encore impossible, mais par internet ce genre de liens se creent tout les jours".

 

C'est vraiment une question de culture !

 

David Goldstein, article cree avec l'aide de http://jssnews.com/ , http://www.guysen.com/ , et http://nanojv.wordpress.com

Tag(s) : #Israel

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :