Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Israel a demontre qu'une arabe-israelienne travaillant au bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU, a publie sur Twitter une photo truquee d'une enfant, soit-disant tuee dans un bombardement israelien durant les derniers affrontements avec la bande de Gaza. L'organisation enquete sur le scandale et decidera de la suite a donner a l'exigence d'Israel de licencier l'employee.

 

null

 

Le personnel du Ministere des Affaires Etrangeres a Jerusalem rencontrera demain le responsable du service de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU (OCHA), afin de parler de l'exigence d'Israel de licencier l'employee arabe-israelienne travaillant pour l'organisation. L'employee, Khulood Badawi, a publie la semaine derniere sur son compte Twitter une photo montrant le corps d'une enfant palestinienne, soit-disant tuee dans un bombardement israelien durant les derniers affrontements avec la bande de Gaza. Une enquete israelienne a en fait revele que la petite fille a ete tuee dans un accident de la route en 2006.

 

Sous la photo que Badawi a publie sur son compte Twitter, elle a commente : "La Palestine saigne. Encore un enfant tue par Israel. Encore un pere qui doit enterrer son enfant a Gaza". Apres la decouverte de la publication de ce mensonge, Israel a exige le licenciement immediat de cette employee. Dans la lettre envoyee par l'ambassadeur d'Israel a l'ONU, Ron Prosor, au secretaire general de l'ONU, Ban Ki-Moon, il est precise entre autre que "il s'agit d'une photo prise et publiee par l'agence de presse Reuters en 2006. L'agence rapportait alors que la petite fille etait morte dans un accident de la route. Elle n'est pas morte a cause des forces israeliennes".

 

 

Prosor a ajoute que "l'employee est impliquee d'une maniere militante dans la demonisation d'Israel. Ce genre d'action renforce et participe a l'incitation a la violence". Le sous-secretaire de l'ONU aux affaires humanitaires, Valery Eymos, a repondu que "il est malheureux qu'une employee de l'organisation ait publie une fausse information sur son profil personnel Twitter. L'opinion qu'elle exprime n'est pas celle de l'organisation et elle n'a pas recu l'aval de l'organisation".

 

La porte-parole du bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU, Amanda Pit, a declare qu'a aujourd'hui Badawi reste employee a plein temps, mais que l'organisation mene une enquete interne sur le sujet. Plusieurs sites pro-palestiniens ont pris la defense de Badawi et ont accuse Israel de mener une campagne afin de faire taire les opinions.

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli

Tag(s) : #Actu

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :