Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Des centaines de milliards de recettes du petrole du pays ont ete transformees en depenses pour le gouvernement, l'emmenant ainsi dans une spirale inflationniste. En Iran on commence deja a parler d'une enquete sur tout ca.

 

null

 

La declaration sur l'accord d'embargo de l'Europe sur le petrole iranien est un nouveau coup dur donne a l'economie iranienne chancelante. Malgre les tentatives du pouvoir de calmer le jeu, et de minimiser les sanctions en declarant qu'elles n'ont aucun effet, la realite economique est tres differente.

 

A differents niveaux, la souffrance dans laquelle se trouve le marche iranien est due a l'echec de la politique financiere menee par le President de l'Iran, Mahmoud Ahmadinejab, depuis son arrivee au pouvoir en 2005.

 

Le citoyen iranien a perdu la foi

 

La baisse de la monnaie locale, l'inflation galopante, le taux de chomage eleve, et la large corruption au sein du gouvernement sont le lot des iraniens depuis plusieurs annees. Mais il semblerait que ces dernieres semaines, tous ces facteurs aient augmente. Le meilleur indicateur de cette souffrance est l'iranien lui-meme.

 

Les citoyens de la Republique Islamique ont tout simplement perdu la foi en l'economie locale. Comme preuve, ces dernieres semaines, les iraniens occupent leurs heures de sommeil dehors a faire la queue devant les agences bancaires afin d'etre les premiers le matin a se debarasser de leur monnaie nationale (le Rial) et d'acheter de l'or. D'autres s'empressent de changer leur argent en dollars, ou en autre monnaie.

 

Ce n'est evidemment pas le seul effet d'une mauvaise politique economique : en Iran on entend tres bien les bruits sur une eventuelle attaque des installations nucleaires, ou de l'embargo sur le petrole, ainsi que de l'incident de l'ambassade britannique, tout cela n'aide pas a rassurer les iraniens.

 

Ahmadinejab a brule 400 milliards de dollars

 

null

 

Face a la crise economique qui s'aggrave, de plus en plus de voix s'elevent pour accuser et montrer du doigt le President Ahmadinejab. Fadel Moussaoui, membre du parlement iranien, s'est interroge cette semaine sur la comprehension de l'economie menee par le President quand il a dit declarer que depuis qu'Ahmadinejab est arrive au pouvoir les revenus du petrole ont atteint 400 milliards de dollars, mais qu'en fait les difficultes economiques n'ont fait que s'exacerber. En d'autres termes, demande Moussaoui, ou est passe l'argent ?

 

En effet, cette question resonne bien dans les coulisses du pouvoir de Teheran. Le predecesseur d'Ahmadinejab, Mahmoud Khatami (1997-2005) avait cree un fond special appele "compte de reserves de change". Son role etait de transformer les revenus excedentaires du petrole  et d'autres secteurs afin de limiter la dependance au petrole et creer d'autres sources de revenus. Quand Ahmadinejab a pris ses fonctions, il y a six ans, ce compte avait un supplement budgetaire.

 

Deja en 2007 le compte etait en deficit. Le plus etonnant est que le deficit n'a fait que se creuser malgre l'augmentation importante du prix du petrole. La conclusion est simple : Ahmadinejab et ses conseillers ont echoue dans leur gestion des revenus du petrole et leur gestion economique sans logique.

 

Ainsi, par exemple, en 2008 pour des raisons politiques et populistes, le President a annonce la conversion de 100 milliards de dollars des revenus du petrole en monnaie locale. Ceci a cause l'inondation du marche local et une aggravation de l'inflation. Ahmadinejab, qui avait promis a ses electeurs de reduire l'injustice sociale et la pauvrete, a ainsi aggrave lui-meme la situation.

 

Au fur et a mesure, Ahmadinejab a commence a se servir du "compte de reserves de change" comme source de recouvrement du deficit budgetaire qu'a accumule son gouvernement et ses depenses disproportionnees (y compris le nucleaire). Dernierement, un cadre de la banque centrale d'Iran a annonce que 200 milliards de dollars qui etaient places sur ce compte avaient disparu.

 

En Iran on a commence a s'interroger sur la  legalite du fait que le gouvernement utilise tous les ans 15 milliards de dollars des revenus du petrole. Dans les faits, le gouvernement d'Ahmadinejab depense beaucoup plus, innonde le marche de Rial et favorise l'inflation galopante...

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli

 

http://www.ynet.co.il/articles/0,7340,L-4171644,00.html

Tag(s) : #Actu
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :