Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Hier, des mon reveil j'ai su que je vivrai une journee de dingue :

Leve 05H45, un petit mot de ma fille "adoree" m'attendait sur la table : "papa j'ai eu un accident avec la voiture, l'essieu est surement tordu, le capot et le pare-choc sont defonces,...elle ne roule plus, elle est garee a perpete, ne t'inquiete pas je paierai". Et elle me laisse 50 shekels sur la table (10 euros). Ah ces jeunes, ils sont droles...

null

Arrive a la voiture, garee proprement sur le parking de la nouvelle maison de retraite de la city d'Ashdod, il s'avere qu'en plus des degats dus a l'accident, des salopards m'ont casse un carreau pour me voler des choses dans la voiture. Y a vraiment plus de jeunesse, a moins que ce soit les petits vieux ?!

En fait l'essieu n'est pas tordu, juste la jante completement pliee. Apres un changement de roue, un t
our des garages, des reparations par-ci par-la, la voiture roule de nouveau tant bien que mal en faisant un boucan d'enfer a cause du capot vrille et du pare-choc casse !

null

J 'arrive avec deux heures et demi de retard a ma journee de formation en salle de reveil de l'hopital "Assaf Harofe". Apres un accueil rapide mais sympathique, me voila habille tout en bleu. Apres une presentation rapide aupres des infirmieres, majoritairement russes, je me mets au travail - je les regarde travailler. Une infirmiere raconte aux autres qu'une amie a elle avait un petit oiseau et que ce petit oiseau a ete blesse. Son amie lui a fait passer une radio, le veterinaire lui a pose un drain pour evacuer une poche de sang, puis a decider que l'oiseau...... Au total 900 shekels de frais pour un petit oiseau qui en vaut 50, une folie pour une nouvelle immigrante russe sans le sous. Et encore, le veterinaire lui a demande 200 shekels pour la debarasser du corps, mais la elle a refuse et l'a jete a la poubelle.

Puis arrive une vague de patients en salle de reveil, pour la plupart des petits vieux qui sont venus se faire rafistoler ce que le temps a abime, rien de bien grave en fait. C'est alors que je rencontre la-bas un jeune chirurgien, arabe israelien, qui annonce qu'il reste un peu avec nous le temps que la situation se stabilise, et il commence a parler en russe avec les infirmieres ! Surprise !

null

Les infirmieres me racontent alors qu'il est effectivement arabe israelien, qu'il est parti en Russie apprendre la medecine parce que c'etait gratuit, et qu'il a appris la-bas le russe.

Le jeune chirurgien vient vers moi et me demande : tu es russe ?
Je lui reponds que non, que je suis francais (faut dire que je fait tres russe en fait).
Alors il me dit : alors tu parles arabe ! Je lui dis : ben non, francais !?
Alors tout etonne il me dit : mais on m'a dit qu'il y avait plein d'arabes en France !?

La-bas il y avait un autre arabe, electricien de metier qui s'est electrocute il y a quatre mois avec du courant haute tension. Cela lui a cause des necroses aux jambes. On lui a ampute les orteils et pris de la peau et des muscles du ventre pour remplacer les tissus necroses de ses jambes. Il s'est plaint de douleurs. Ah ouais, c'est bizarre !
Celui-la ne parlait que l'arabe, avec l'arabe israelien qui parle russe - et arabe avec les francais !

La suite de la journee a ete a la hauteur de la vie vecue par un israelien tous les jours :

Rendez vous a la koupat holim a 15 heures, la fille du guichet qui m'annonce qu'il n'y a pas de place avant 17 heures. Moi : mais on m'a dit de venir a 15 heures. Elle : mais qui t'a dit ca ? Moi : au telephone. Elle : c'est une erreur. Silence... Apres un echange de cris et d'atsabim, il y a bien un rendez-vous pour moi a 15 heures.

Rendez-vous au garage pour changer le carreau casse de ma voiture, le patron souffrant de la maladie de Parkinson - plutot dangereux quand on travaille dans le verre - m'apprend que ca a ete long parce qu'on lui a livre le cote gauche au lieu du droit et que le pays est al hapanim, puis il s'occupe de ma voiture parce que ses deux employes arabes sont occupes a changer le pare-brise du camion d'un ethiopien arrive avant moi. Apres un au revoir motek et un shabbat shalom, me voila reparti.

null

Phamarcie, numero 35895 et trois heures d'attente, ca c'est ce qui se passe d'habitude. Par chance cette fois pas de queue et c'est une amie qui va me servir mes medocs. Devant moi, il y a juste un schizophrene qui attend son traitement : Solian pour organiser son cerveau, Clonex pour le calmer, et Zopliclone pour l'eteindre. 112,40 c'est ce qu'il doit. Apres un grand silence, un "quoi ?", un "mais", et un grand vide, il demande "combien ?" 112 shekels et 40 agourot lui repete la pharmacienne. "Mais je n'ai que cent... Je rentre a la maison prendre le reste et je reviens" conclut-il. Prends une douche au passage pensent les autres quand l'odeur nauseabonde qui l'accompagne s'en va avec lui.

Fin de journee, courses de la semaine. Je rencontre une tete connue, je lui dis "shalom, ma slomkha?", il me repond "ca va et toi?". Merde, un francais, mais d'ou je le connais celui-la ? Apres une demi-heure, ca me revient, c'est le marchand de peinture ! Trop tard, il est deja parti, pas eu le temps de lui dire que sa peinture est merdique.

La journee s'est terminee devant une pizza maison au fromage israelien sans gout et un film dont je n'ai vu que des extraits, les aventures de la journee m'ayant trop epuise.

 
Sinon ma fille va bien, malgre tout ca elle a fini sa soiree d'hier tranquillement, et a dormi jusqu'a 14 heures...Elle a quand meme demande hier soir : j'abuse si je demande la voiture pour ce soir ?

On vit dans un monde de dingues, mais c'est le notre alors on l'aime bien...

David Goldstein pour Haabir-haisraeli

 

Tag(s) : #Opinion

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :