Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Selon les donnees officielles du ministere israelien des affaires etrangeres, et malgre la grave crise economique que subit l'AP, 4% de son budget est consacre au soutien aux prisonniers. Plus le terroriste a realise de crimes graves, plus son salaire est eleve : celui qui a ete condamne a plus de 30 ans de prison se voit attribuer un salaire de 12,000 shekels par mois.

 

יו''ר הרשות הפלסטינית, אבו מאזן

 

Des salaires superieurs au SMIC : de nouvelles donnees officielles relevees par le service d'enquete du ministere israelien des affaires etrangeres, montrent le soutien genereux accorde par l'AP aux terroristes retenus dans les prisons israeliennes, et il ressort qu'alors que l'AP se declare etre dans un etat de crise economique grave, 4% de son budget part dans le soutien financier aux terroristes.

 

Chaque mois l'AP verse 17,5 millions de shekels en guise de soutien aux terroristes. Les palestiniens pretendent aupres de la communaute internationale qu'il s'agit d'une aide sociale, mais les informations reunies par Israel montrent que ce n'est pas le cas. Le taux de soutien aux terroristes est fixe en fonction du nombre d'annees de prison auxquelles le terroriste a ete condamne, c'est a dire que plus le terroriste a realise de crimes graves et plus son salaire est eleve.

 

Selon l'echelle mise en place par les palestiniens, un terroriste qui a ete condamne a plus de 30 ans de prison dans une prison israelienne recoit un revenu de 12,000 shekels par mois. Celui qui a ete condamne a 25-30 ans recoit 10,000 shekels par mois. Le terroriste qui a ete condamne a 5-10 ans de prisons recoit 4,000 shekels. Les salaires de plusieurs milliers de terroristes palestiniens sont ainsi plus eleves que le salaire moyen d'un policier palestinien, qui ne s'eleve qu'a 2,700 shekels.

 

צילום ארכיון: ראובן קסטרו

 

L'enquete du ministere des affaires etrangeres a encore permis de decouvrir que l'actuel premier ministre palestinien, Salam Fayyad, est celui qui a ordonne il y a deux ans de multiplier ces salaires par trois, alors que dans le meme temps Fayyad se presente dans le monde comme etant oppose au terrorisme. Jeudi dernier, le ministre norvegien des affaires etrangeres, Espen Eide, a rencontre Fayyad et lui a exprime son mecontentement face a cet etat de fait. Des responsables europeens familiers de ce dossier ont ajoute que cette information est effrayante et qu'au moins une partie de la politique en rapport avec ce sujet, dirigee par la Norvege et la Grande-Bretagne, sera reetudiee en profondeur.

 

La communaute internationale finance les salaires des terroristes palestiniens

 

Au milieu de tout ca se trouve le journaliste norvegien qui a mis cette affaire a l'ordre du jour, et qui a declare que "l'enquete financiere sur les transferts de fond norvegiens aux palestiniens est liee au changement d'ambiance dans le pays qui a debute il y a deux ans en faveur d'Israel". Tormund Strand, journaliste de la chaine de television NRK, a commence il y a deux ans, a s'interesser aux informations sur les salaires payes par le gouvernement de l'AP aux terroristes emprisonnes en Israel - salaires finances avec l'argent du soutien financier international ainsi que l'argent verse par les israeliens sur les taxes percues au nom de l'AP.

 

"Plusieurs medias ont pose des questions sur la base de ces informations. Le ministere palestinien des affaires etrangeres a repondu qu'il s'agissait d'une aide sociale accordee aux prisonniers", a declare Strand a NRG (Maariv). Il ne s'est pas contente de ces reponses laconiques, mais au contraire a fait une enquete qui comprenait une visite en Israel et a Ramallah. "La conclusion est qu'il ne s'agit pas d'une aide sociale, mais bien d'un paiement special accorde aux prisonniers de securite, c'est-a-dire d'une pension accordee aux terroristes. Une telle chose est du domaine du tabou en Norvege. Meme le parti travailliste, qui soutient etroitement les palestiniens, ne peut accepter cette situation".

 

Le journaliste a insiste, et avec l'aide d'une association de controle des medias palestiniens, Strand a mis ce sujet a l'ordre du jour en Norvege. Le parlement a decide de faire une enquete sur le sujet et le ministre norvegien des affaires etrangeres, Espen Eide, a ete oblige de reconnaitre que l'Autorite Palestinienne a trompe la Norvege, et il a promis de parler de cela cette semaine lors de sa visite aupres du pouvoir en place a Ramallah.

 

Strand lui-meme represente un de ces changements de pensees envers Israel. Il est sorti  contre la loi du silence et le monde mediatique scandinave qui a peur des  extremistes musulmans. Dans cet esprit, il a ecrit plusieurs articles denoncant l'incitation a la haine contre les juifs dans le monde de l'education et les communautes de jeunes norvegiens ayant des origines musulmanes. Dans ce cadre, il a meme etudie les activites de l'organisation 'regard sur les medias palestiniens', qui suit depuis deja plusieurs annees les effets de la glorification du terrorisme au sein de l'AP. "Mon impression est que globalement, la position face a Israel evolue. L'opposition en Norvege a reagit fortement a cette histoire de salaires verses aux terroristes, et ce en repondant en meilleur rapport avec les positions israeliennes. Meme la derniere guerre avec Gaza a permis une bien meilleure comprehension de la position israelienne", declare Strand.

 

L'adjoint du ministre des affaires etrangeres, Elkin : "un phenomene grave et effrayant"

 

Plus tot dans la semaine, NRG (Maariv) avait revele une liste dressee par Israel sur l'argent des taxes reversees a l'AP et qui sert a payer le budget accorde aux terroristes emprisonnes en Israel. Le ministere des affaires etrangeres a revele que "l'argent qu'Israel transfere a l'AP n'est n'est pas de l'argent israelien mais palestinien, et il integre directement le budget du gouvernement palestinien. Nous n'avons aucun moyen de controle sur cet argent et sur le budget de l'Autorite Palestinienne", a-t-il ete declare en reaction. Par contre, le ministere a precise que "le fond monetaire international gere ce genre de controle".

 

Ces informations ont ete revelees suite a la revelation que d'autres pays europeens avaient commence a faire des recherches sur la destination de leurs budgets d'aide, alors qu'Israel ne le fait pas. Les ministeres gouvernementaux lies a ce dossier en Israel se renvoient la balle. Le ministere du budget a annonce que "l'argent des taxes est transmis a l'AP conformement a la decision du cabinet gouvernemental charge de la politique securitaire". Le ministere de la defense, charge de la gestion civile en Judee-Samarie, a declare que "le sujet ne releve pas de la responsabilite du ministere de la defense". Les responsables en rapport avec ce dossier montrent du doigt le premier ministre, Benyamin Netanyahu, comme etant celui qui decide de la politique et a renouvele, il y a tout juste deux semaines, les transferts financiers pour l'AP. Malgre tout, aux bureaux du premier ministre, on refuse de se prononcer sur ce sujet.

 

צילום ארכיון: ראובן קסטרו

 

Au ministere des affaires etrangeres on declare etre au courant des publications de la presse norvegienne sur le sujet et en avoir discute avec les representants norvegiens au cours d'une conference des donateurs il y a deux semaines. L'adjoint du ministre israelien des affaires etrangeres, Zeev Elkin, a declare a NRG (Maariv) que "il s'agit sans aucun doute d'un phenomene grave et effrayant. Malgre les declarations de l'AP qui annonce etre opposee au terrorisme, l'encouragement financier aux terroristes et des faits comme l'incitation et la glorification des terroristes montrent qu'elle soutient le terrorisme. Notre devoir, en tant que ministere des affaires etrangeres qui represente Israel est de lutter contre ca et d'attirer l'attention de la communaute internationale et des pays donateurs en particulier. Meme les pays qui sont en desaccord avec nous sur d'autres sujets, sont d'accord pour dire qu'avec le terrorisme il n'y a pas de discussion possible. Nous ferons pression sur la communaute internationale afin qu'elle force les palestiniens a changer sur ce sujet", a declare Elkin.

 

Israel a manque une occasion d'arreter ce financement

 

En debut de semaine, il a ete annonce qu'Israel a manque une occasion d'arreter le financement europeen qui est verse aux terroristes palestiniens. Il y a deux semaines la commission des pays donateurs s'est reunie a Bruxelles. La-bas, sous le parrainage de la representante des affaires etrangeres de l'Union europeenne, Catherine Ashton, les palestiniens, les israeliens et les pays donateurs ont presente leurs positions sur l'utilisation de l'aide accordee aux palestiniens l'annee derniere. Les discussions se sont concentrees sur la grave crise economique qui frappe l'AP, et les palestiniens ont accuse Israel d'etre responsable de leur mauvaise situation economique.

 

Israel, quant a elle, a presente les nombreuses actions mises en place afin de renforcer le marche palestinien, y compris la levee de barrages et la mise en place de nombreux projets. Les donnees que la representante israelienne n'a pas presente, concernent justement les transferts financiers des europeens directement sur les comptes en banque des terroristes palestiniens emprisonnes en Israel. Elle a explique pourquoi Israel a retarde les versements des taxes prelevees au nom de l'AP et a detaille les dettes palestiniennes envers Israel, suite au non paiement de l'eau et de l'electricite. Mais sur l'argent des pays etrangers qui arrive directement aux terroristes en prison, la representante israelienne n'a dit mot.

 

Le cote absurde de la chose est que ceux que ce sujet inquiete le plus sont les norvegiens, qui se tiennent a la tete de la commission des pays donateurs. Dans une lettre adressee a la commission speciale d'enquete du parlement d'Oslo, le ministre norvegien des affaires etrangeres ecrit que "je n'ai pas entre les mains de documents qui confirment que l'argent n'est pas transmis a ceux qui sont impliques dans des actes terroristes. J'ai recu des informations selon lesquelles ceux qui sont emprisonnes pour de longues annees (c'est a dire les terroristes avec du sang sur les mains), recoivent une pension plus elevee que ceux qui sont condamnes a des peines plus courtes. C'est pour cette raison que la Norvege, comme la Grande-Bretagne, ont demande a l'Autorite Palestinienne des informations supplementaires, en demandant des reponses precises et serieuses sur le sujet. La Norvege ne soutient en aucune facon les prisonniers palestiniens. Il s'agit d'un programme de l'AP et d'elle seule", a precise Eide.

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

Tag(s) : #Actu

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :