Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Un croissant au fromage carre ? Il faudrait faire de l'ordre la-dedans : la grand rabbinat d'Israel a edite de nouvelles normes de casherout dans le domaine de la viennoiserie, et a donne un role au respect des formes de chaque viennoiserie, et ce comme etant une condition indispensable a l'obtention du certificat de casheroute.

 

זה חלבי או פרווה? בחינה מדוקדקת של בורקס ברבנות הראשית (צילום: דבורה גינזבורג)

 

Apres la declaration de la reforme de l'enregistrement des mariages, voici la 'revolution du bourekas' : le grand rabbinat d'Israel a publie de nouvelles normes de casherout qui obligent les fabricants de viennoiserie a donner une forme unique et permanente a leurs produits de maniere a eviter la confusion entre les aliments halavi et parve. A partir de maintenant chaque viennoiserie devra etre fabriquee dans la forme fixee selon sa categorie de pate et les aliments qui en forme la farce, et ce sera une des conditions de base pour obtenir le certificat de casheroute.

 

Les intiateurs de ce processus craignaient que ceux qui respectent la casheroute, qui respectent plusieurs heures d'attentes entre les aliments bassari et halavi, se trompent et mangent, par exemple, par erreur une viennoiserie contenant du fromage, uniquement parce que sa forme lui ait laisse penser qu'elle etait parve.

 

Il a donc ete decide : les viennoiseries a base de pate filo (pate feuillettee) parve seront en forme de triangle ferme, et les halavi en forme de 'doigt large'. En comparaison, les croissants et rouglah parve seront droits, et les halavi en forme de croissant de lune. Il s'agit en fait d'un completement des normes deja en place, et qui fixaient que le bourekas halavi etait en forme de triangle et le parve carre.

 

Le service de casherout du grand rabbinat d'Israel a explique que le bourekas est un aliment particulier en matiere de casherout. Du fait que le bourekas est vendu sans emballage et qu'il est habituel de le proposer dans differentes occasions qui ne permettent pas a ceux qui mangent casher de savoir si ses ingredients sont halavi ou parve, alors il a ete decide que sa forme serait le moyen de savoir a quelle categorie d'aliments il appartient.

 

"Ces dernieres annees la creativite a augmente, Baroukh Hashem, dans le domaine de la viennoiserie, et la variete de gouts et de farces a aussi augmente, tout comme les formes, et cette augmentation a amene a de nombreuses erreurs", a declare le rabbinat. "Il y a quelques mois il a ete entame un processus de revision des normes, en collaboration avec les proprietaires des viennoiserie importantes, et il a ete discute de la possibilite de differencier la fabrication. Ces nouvelles normes correspondent aux exigences techniques existantes dans cette branche et qui sont acceptees par les grands fabricants".

 

Il y a environ 6 mois le service de casherout du rabbinat s'etait reuni pour la premiere fois pour parler de 'L'operation bourekas'. Le rav Hagi Bar-Giora du service de la casheroute a raconte alors que dernierement des plaintes avaient ete recues de gens qui avaient ete dans un hotel dans le nord du pays, et qui peu apres avoir fait un repas bassari avaient mange des bourekas halavi parce que d'apres leurs formes ils devaient etre parve. Le rav Hagi Bar-Giora a precise alors que le danger n'etait pas que relgieux et halachique mais aussi sanitaire, si des gens allergiques aux produits laitiers etaient succeptibles de manger par erreur des bourekas au fromage.

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

Tag(s) : #Judaisme

Partager cet article

Repost 0