Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

L'enterrement de Yoni Ben Ishai z"l a eu lieu mercredi a 17:00 au cimetiere militaire d'Ashdod. La famille a pris conseil avec les rabbins, fallait-il le debrancher des appareils medicaux apres que les medecins aient declare qu'il etait en etat de mort cerebral et que seul un appareil respiratoire le maintenait en vie ? Un deuil pesant regne sur la ville d'Ashdod.

 

null

 

Yoni Ben Ishai voulait etre general dans Tsahal, mais jeudi il a ete amene a sa derniere demeure au cimetiere militaire d'Ashdod apres avoir ete ecrase par un char en debut de semaine.

 

L'enquete sur l'accident a montre que Yoni et un groupe de soldats avaient ete envoyes dormir sur le trace d'un chemin de passage de chars. Un char est passe et l'a mortellement blesse.

 

La famille se trouvait a son chevet depuis son hospitalisation, et beaucoup ont prie pour lui. Les medecins l'ont declare en etat de mort clinique et il ne restait relier a la vie que par un appareil de respiration artificielle, la famille a alors demande les conseils des rabbins, dont le Rav Ovadia Yosef.

 

Jeudi sa mort a ete officiellement annoncee, et il a ete enterre dans la meme journee au cimetiere d'Ashdod. A la demande de la famille les medias etaient absents a l'enterrement.

 

La famille a raconte que Yoni etait accro a l'armee, il a toujours su qu'il voulait servir son pays et etre combattant. C'est la culture qu'il a recu de sa famille depuis qu'il etait tout petit. Quand il arrivait a la maison tout le monde se reunissait autour de lui.

 

Ses amis disent de lui qu'il etait joyeux et que son reve etait de devenir general dans Tsahal. Il etait un modele pour tous.

 

Yoni etait un fils, un frere, un juste, un homme honnete, il etait aime de tous, modeste et plus que cela, 'Melah haaretz' (le sel du pays). Il laisse derriere lui ses parents, un frere et deux soeurs.

 

Declaration du porte-parole de Tsahal :

 

Yoni Ben Ishai dormait (sur ordre de son commandant) pres d'un chemin de passage de chars et de vehicules blindes. Un char est passe sur ce chemin en marche arriere, l'equipage ne connaissait pas la presence des soldats a cet endroit et n'a pas vu Yoni.

 

Les combattants du regiment Golani et du regiment de chars 188 ont vu qu'un char avait touche un soldat et continue son chemin. D'apres les temoignages de ses amis, ils ont crie vers les commandants et les ont informes qu'un char 'Merkava' avait touche un soldat et continue de rouler. Le char a touche Yoni sur la partie superieure de son corps.

 

Yoni a ete emmene a l'hopital en helicoptere alors qu'il etait dans le coma et sous assistance respiratoire. La-bas il a ete place en soins intensifs. Yoni a ete touche dans toute la partie superieure de son corps : poitrine, visage et cerveau. Son etat a tout de suite ete defini comme critique.

 

null

L'arbre symbole des Golanis

 

Un representant de Tsahal et des membres de son unite ont accompagne ses parents a l'hopital, alors que sa soeur a demande sur sa page Facebook que l'on prie pour lui. Mais tout le monde savait combien son etat etait grave.

 

La mere du soldat, Nava, a declare : "ils nous ont dit qu'ils etaient allonges et que la chenille d'un char l'a blesse a la tete. Les medecins ne nous ont pas rassure".

 

De nombreux amis sont arrives a l'hopital pour reconforter les parents, Nava et Charlie, sous le choc.

 

Yoni a etudie a la yeshiva 'Neve Herzog' d'Ashdod et la-bas on raconte qu'il etait accro a l'armee. Vendredi dernier il etait sorti avec des amis pour se divertir a 'Gan hair', a Ashdod, et ses amis racontent qu'il n'avait parle que d'armee.

 

Le docteur Hani Bahos, chef du service de traumatologie de l'hopital Rambam de Haifa, a raconte que le soldat est arrive en helicoptere, mortellement blesse : "il souffrait d'un traumatisme cranien tres grave ainsi que de graves fractures des os du visage et de la poitrine. Apres un scanner il a ete transfere en salle d'operation et place en soins intensifs".

 

Yoni avait commence son service militaire il y a un an et demi et il y a trois semaines il avait termine un cours de formation d'infirmier militaire.

 

Le responsable de la Yeshiva 'Bnei Akiva Neve Herzog' d'Ashdod, ou Yoni avait etudie : "Yoni etait un garcon serieux, entoure d'amis, un excellent eleve et un grand juste qui a toujours participe aux activites de la yeshiva pour venir en aide aux autres, comme la distribution aux pauvres. Lors d'une conversation que nous avons eu avant son engagement, il m'a raconte que le service militaire etait pour lui un moyen de continuer a apporter le bien et a donner a la societe. Dernierement je l'avais rencontre dans Ashdod et il m'avait raconte combien il etait heureux de son service militaire. Nous sommes frappes par un grand malheur".

 

null 

 

Un ami d'enfance de Yoni, qui a etudie avec lui a la yeshiva, a raconte alors que son ami etait a l'hopital : "Yoni a toujours ete un modele pour nous tous. Il etait toujours heureux, il souriait a tous et etait un homme de paix. Inspire par un membre de sa famille, il avait la motivation pour etre combattant et servir dans les 'Golanis', et il a lutte pour ca alors qu'il a eu des difficultes. Apres avoir commencer son service il a toujours ete joyeux et heureux malgre que la majorite du temps il ne pouvait pas rentrer a la maison. Quand finalement il rentrait pour shabbat nous nous reunissions tous autour de lui et nous attendions de pouvoir passer un moment avec lui. Ces derniers temps il etait cense etre moins sur le terrain et nous etions un peu rassures, mais c'est alors que cet accident tragique est arrive".

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli

Tag(s) : #Israel

Partager cet article

Repost 0