Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Lors d'une interview accordee au 'New York Times', le president de l'Autorite Palestinienne Abu Mazen a propose que des forces internationales luttent contre le terrorisme, et a exprime son accord pour que Tsahal reste en Judee-Samarie pendant 5 ans. Et qu'en est-il de la reconnaissance de l'Etat juif ?

 

אבו מאזן עם קרי (ארכיון) (צילום: AP)

 

Le president palestinien Abu Mazen propose que des forces de l'OTAN, sous le commandement des americains, soient responsables de la securite du futur Etat palestinien, et qu'elles soient dispersees dans cet Etat pour une periode illimitee. "Nous n'aurons pas d'armee a nous. Est-ce que vous vous faites des illusions ? Nous ne serons pas en securite si les israeliens ne se sentent pas en securite", a-t-il declare cette nuit lors d'une interview accordee au 'New York Times'.

 

Abu Mazen a explique qu'il aspire a voir des soldats americains et europeens assurer la securite de l'Etat palestinien, empecher l'introduction d'armes dans ses frontieres et formes a la lutte contre le terrorisme sur le terrain.

 

Lors de cette interview il a exprime son accord pour que Tsahal reste en Judee-Samarie pendant 5 ans apres la mise en oeuvre d'un accord de paix, et non pas que 3 ans comme il l'a propose il y a quelques jours.

 

Le president palestinien a encore propose que les forces de l'OTAN ne soient pas seulement a la frontiere avec la Jordanie. "Ils pourraient etre presents longtemps et la ou ils voudraient etre, pas seulement a la frontiere orientale, mais aussi aux frontieres occidentales, partout. Ils pourraient rester, calmer les israeliens et nous proteger", a-t-il declare.

 

Abu Mazen a declare que cette idee de disperser des troupes de l'OTAN avait deja par le passe obtenu le soutien des anciens premiers ministres Ehud Olmert et Ehud Barak, et meme du president Georges Bush Junior. Ce sujet avait ete aborde lors d'une rencontre a trois avec le premier ministre Benyamin Netanyahu et l'ancienne secretaire d'Etat Hilary Clinton. Abu Mazen avait dit alors a Netanyahu : "si vous ne faites pas confiance a vos allies, alors a qui faitesvous confiance ? Je ne vous amene pas des turcs ou des indonesiens". La reponse de Netanyahu avait ete alors : "je ne fais confiance qu'a mon armee".

 

Abu Mazen a laisse entendre qu'il serait d'accord pour continuer les discussions apres les 9 mois qui ont ete fixes et qui se finiront a la date du 29 avril 2014. Le secretaire d'Etat americain John Kerry agit pour trouver un programme cadre qui permettra aux deux parties de continuer de parler. "Ce n'est pas une date sainte. Supposons qu'a la fin des 9 mois nous obtenons quelque chose de sur, J'arreterais ? Nous n'arreterons pas. Si apres 9 mois nous n'obtenons rien et qu'il n'y a rien a l'horizon, alors oui nous arreterons".

 

L'idee dont parle les americains avec les deux parties est que pendant toutes les discussions qui auront lieu jusqu'a fin 2014 Israel gele les constructions dans les zones prevues pour etre sous controle palestinien selon l'accord cadre. De leur cote les palestiniens cesseraient leur actions pour se joindre a la cour international de justice de La Haye et aux agences de l'ONU.

 

A propos de l'exigence d'Israel que les palestiniens la reconnaisse comme etant un Etat juif, Abu Mazen a declare lors de l'interview : "c'est hors de question". Il a rappele que ni l'Egypte ni la Jordanie n'ont eu a faire ce genre de reconnaissance quand elles ont signe les accords de paix avec Israel.

 

Abu Mazen a encore declare etre oppose a la lutte armee et que quoi qu'il arrive il ne permettra pas une troisieme intifada de son vivant. "Je ne reviendrai jamais a la lutte armee", a-t-il declare.

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

Tag(s) : #Actu

Partager cet article

Repost 0