Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

La jeune Reem, agee de 14 ans, a emu le monde et conquis le coeur de nombreuses personnes en eclatant en sanglots apres qu'Angela Merkel lui ai dit qu'elle n'avait pas le choix et qu'elle devrait la renvoyer, elle et sa famille, au Liban. Dans une interview qui a eu lieu cette semaine en Allemagne elle a declare : "j'espere qu'un jour viendra ou Israel cessera d'exister". Quand il lui a ete rappele quand Allemagne la haine des juifs est interdite elle a repondu : "ici il y a la liberte d'expression, je dirai ce que je veux".

 

 ()

 

Il ne s'est deroule que deux semaines depuis que Reem, une petite palestinienne agee de 14 ans, est devenue un symbole de l'immigration en Allemagne - et ce apres qu'elle ait eclate en sanglot face a la chanceliere Angela Merkel qui venait de lui annoncer que malheureusement elle n'avait pas d'autre choix que de la renvoyer elle et sa famille dans son pays d'origine qui est le Liban. Cette semaine cette histoire prend un visage bien moins sympathique qui met en lumiere un aspect differend de celle qui a reussi a obtenir les encouragements du monde.

 

Dans une interview accordee au journal allemand "Die Welt", la jeune Reem a exprime son espoir qu'Israel disparaisse de la carte et qu'a sa place soit cree un Etat palestinien. "J'espere qu'un jour viendra ou Israel cessera d'exister, que la Palestine", a declare la jeune adolescente au journal allemand, "ce pays ne doit plus s'appeler Israel mais Palestine".

 

Le journal allemand a precise que Reem et sa famille ne se sont jamais rendus en Israel, ni meme en Judee-Samarie, et que sur le mur de sa chambre Reem a accroche une carte de la Palestine historique : "un jour je vivrai la-bas", a-t-elle declare au journal. Quand on lui a demande si elle connaissait les rapports particuliers entre l'Allemagne et Israel, rapports pour lesquels la haine des juifs est interdite par la loi, elle a repondu : "en Allemagne il y a la liberte d'expression , et je peux dire ce que je pense".

 

Reem a fait la une des medias apres que lors d'une discussion autour du sujet "Une bonne vie en Allemagne", qui a eu lieu avec des eleves dans la ville de Rostock, la chanceliere Angela Merkel ait annonce a Reem qu'elle et sa famille, qui sont arrives a Rostock d'un camp de refugies du Liban il y a quatre ans, allaient peut-etre renvoyes chez eux.

 

"J'ai des aspirations comme tout un chacun. Je veux etudier comme tout le monde. C'est tres desagreable de voir comment les autres profitent de la vie et pas moi", avait alors declare Reem. En reponse Merkel lui avait declare qu'elle la comprenait "mais la politique est parfois tres dure".

 

Merkel avait ajoute : "quand tu es face a moi tu es une personne tres sympathique... Mais tu sais, dans les camps de refugies palestiniens du Liban il y a des milliers de personnes, et si nous leur disions 'vous pouvez tous venir' et apres 'vous pouvez tous venir d'Afrique', et 'vous pouvez tous venir', alors nous ne pourrions pas faire face a cela". C'est alors que la jeune fille a eclate en sanglots. Merkel sur la video a l'air surprise, elle s'est alors presentee a elle et lui a dit pour la consoler : "hey, tu as fait un excellent travail".

 

Le responsable de la discussion est alors intervenu et a declare que la jeune fille pleurait plus a cause de la difficulte de la situation que du fait de savoir si elle avait bien presente sa vision des choses a la chanceliere, et Merkel avait repondu : "je sais... mais je veux la consoler". Apres tout cela de nombreuses personnes ont critique la chanceliere allemande pour son manque de sensibilite et cela fut repris sur les reseaux sociaux, alors que quelqu'uns ont choisi de feliciter Merkel pour sa volonte de dire la verite. Par la suite il a ete annonce que la jeune fille avait ete autorisee a rester.

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

Tag(s) : #Actu

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :