Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Il n'y a pas d'autres pays au monde qui d'un coup stoppe toute activite pendant une ou deux minutes, il n'y a pas d'autres pays au monde qui rend ainsi hommage a ses morts, il n'y a pas d'autres pays au monde qui d'un coup ne fait qu'un ! Une telle chose n'existe qu'en Israel...

 

 

Ah, comme je me languis de ces mots "rien qu'en Israel"... Avant nous disions cela avec la poitrine gonflee et un ton plein de fierte patriotique sortait de notre gorge. Nous cherchions et trouvions une fierte nationale dans toute chose, meme dans nos oranges : "les meilleures du monde !" C'est ce que nous pretendions avec conviction sans meme avoir goute celles des autres".

 

Ces jours la sont les jours les plus israeliens qui soient - Yom hashoah, Yom hazikaron et Yom ha'atsmaout. Ce sont ces jours-la qui nous unissent de nouveau, qui nous definissent en tant que peuple, ce sont ces jours-la ou nous nous souvenons que nous ne sommes qu'un, que notre sang est lie, que nous sommes dependants les uns des autres ou que nous le serons a un moment donne.

 

Les minutes ou retentit la sirene, les drapeaux qui volent au vent sur les terrasses des maisons et sur les voitures, ce sont ces moments-la, ces jours-la ou tu te sens comme faisant partie d'un tout, d'un Etat juif.

 

 

Tu comprends combien tu es une partie indissociable d'un meme corps, combien ensemble on donne une image tres puissante de nous-memes.

 

Ces dernieres annees nous sommes de plus en plus cyniques et l'israelisme devient de plus en plus une expression de mepris.

 

Cela ne vient pas de nos coeurs, c'est surtout chez les medias que cela augmente, ils essaient jour et nuit de nous faire un lavage de cerveau et de nous montrer combien nous sommes des "merdes".

 

Pendant tous les jours de l'annee les unes des medias ont pour habitude de nous rappeler combien nous allons mal, combien nous ne reussissons pas et qu'il y a en nous quelque chose qui nous suggere qu'il est dommage que nous existions.

 

Mais malgre tout le peuple de Zion continue et dit avec beaucoup de force ce qu'il a a dire, et cela sans prononcer un mot - il met le drapeau d'Israel a la terrasse de sa maison, et a la face du reste du monde il fait flotter fierement ce drapeau d'Israel accroche a sa voiture, et en faisant cela il fait une declaration d'amour naive et magique.

 

 

Cette declaration est denuee d'interet, gratuite et sans mots, l'israelien se tient au garde a vous avec une fierte pleine de respect pour ceux grace auxquels il a la chance d'exister, il est fidele jusqu'au bout, malgre tout, a cette Israel en construction.

 

Cette charmante naivete est l'etincelle qui nous reste de la periode de l'exil que nous avons laisse derniere nous pour l'Etat d'Israel, c'est ce qu'il reste de la periode de la creation d'Israel dont nous avons parle avec les yeux scintillants, avec la chaire de poule, une periode ou les citoyens de ce pays chantaient en rugissant "nous t'aimons notre patrie".

 

Ces dernieres annees ce grand rugissement est retenu au fond de nous, et il n'attend qu'une occasion de surgir de toute sa force.

 

Ce rugissement est stoppe et bloque quelque part entre le prix des logements, les unes des journaux, les difficultes journalieres, les ecarts sociaux qui se creusent et qui nous divisent les uns et les autres et creent des differences entre notre propre sang.

 

Mais aussi ce rugissement est stoppe et bloque par la deception face a nos dirigeants, les mensonges et le desespoir, les difficultes de tous les jours, Ce rugissement au fond de nous va et s'efface...

 

Ce peuple est patriote de naissance - meme sans lui demander le petit doigt il donnerait tout son bras pour son pays. Oui, et meme sa jambe et meme sa vie.

 

Et... oui, ce peuple recoit un doigt... sauf que trop souvent c'est un doigt d'honneur.

 

En ces moments-la les dirigeants israeliens doivent regarder ce peuple (et pas seulement de la terrasse de leur maison), ce peuple qui s'installe dans le Negev, le nord, le sud et partout, pas que dans le centre.

 

 

Ce peuple ne demande pas beaucoup en fait, il veut en tout et pour tout travailler et vivre fierement de son travail, il veut un toit, il demande des choses basiques comme par exemple la sincerite, l'egalite, sentir dans la realite ce qu'il a lu dans les livres, les mots qu'il rugit dans les chansons, ce sur quoi il a ete eduque - que nous sommes tous egaux en Israel, que cet Etat a ete cree pour nous, que ses fils et ses peres l'ont paye avec leur sang pour qu'il puisse vivre en son sein avec fierte et dans la securite, le sentiment que c'est sa seule maison.

 

Le role de nos dirigeants est de realiser la vision des reveurs, de remplir ses dettes envers ses sacrifies, comme ceux qui sont morts l'ont fait sans se plaindre. La mission est de preserver ce rugissement puissant au fond de chacun pour l'eternite.

 

Ce rugissement est le droit de notre existence ici, ce rugissement envoi les soldats au combat, c'est notre piege, c'est notre adrenaline, il cree des chansons et de la fraternite, ce rugissement nous maintient en vie.

 

Et si nos dirigeants ne savent pas faire cela... ne desesperons pas parce que notre responsabilite envers l'Etat ne s'arrete pas a faire reporter la faute sur les autres.

 

Notre role a nous c'est d'etre garants les uns les autres, d'etre heureux, de chanter, d'etre fier de ce meme pays qui a pousser a partir d'un marecage et d'un desert et a ebloui le reste du monde. Notre responsabilite elle est aussi envers les prochaines generations.

 

Notre role est de supprimer les mauvaises herbes et de continuer dans le sens du dynamisme et de la construction.

 

Notre role c'est d'etre de beaux israeliens, de donner un exemple personnel et de ne pas desesperer. Notre role est de preserver cette etincelle afin que par malheur elle ne s'eteigne. Notre role est d'eclairer ce qui est beau et d'en faire sortir ce qu'il contient de beau.

 

Notre role est de faire sortir ce rugissement : ""nous t'aimons notre patrie".

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

Tag(s) : #Israel

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :