Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Une famille d'israeliens qui roulait de Jerusalem vers le centre du pays est arrivee par erreur dans le centre de Ramallah apres que leur programme GPS ait arrete de fonctionner. Un officier de la police les a guide par telephone et leur a permis de sortir en toute securite de cette ville palestinienne grace a la fonction localisation de WhatsApp.

 

המיקום ששלחה מיכל דרך הסמארטפון ()

La position de Michal par WhatsApp

 

Avant-hier, a 21:30, le centre telephonique de la police de la region de Judee-Samarie a recu un appel. Au bout de la ligne Michal, une habitante de Ramle, qui informait d'une voix tendue la standardiste qu'a cause d'une erreur de navigation elle etait arrivee avec sa famille dans la ville de Ramallah. "Nous avions peur, nous etions tendus, on avait du mal a accepter que nous etions dans le centre d'une ville arabe", a raconte hier Michal. Finalement un officier de police a reussi a les diriger vers la sortie - grace a l'application WhatsApp.

 

Quatre membres d'une meme famille se sont retrouves dans l'angoisse quand ils ont decouvert qu'en partant de Jerusalem ils avaient par erreur passer le check-point de Kalandia et etaient arrives a Ramallah. "On nous a dit de ne pas s'arreter et de ne pas ouvrir les fenetres, j'ai crie pour qu'ils envoient l'armee", se souvient Michal a propos des minutes terribles et stressantes qu'elle a traverse avec sa famille en arrivant a Ramallah. "Nous avions rendu visite a des proches qui habitent a Neve Yaakov, a Jerusalem", a-t-elle explique. "En rentrant nous avons mis en marche notre GPS et il nous a envoye sur une route que nous ne connaissions pas, parce que nous ne connaissons pas bien Jerusalem".

 

"Nous sommes arrives a un carrefour, la-bas il y avait un policier qui nous a dit de tourner a gauche. Nous avons vu qu'il y avait un convoi de voitures dans une direction et nous avons continue avec eux, mais c'est alors que notre GPS a cesse de fonctionner. Nous avons continue notre route pendant quelques minutes et c'est alors que mon mari m'a dit 'ecoute, nous sommes a Ramallah'. J'avais du mal a le croire, sur le coup nous n'avons pas compris le reel danger dans lequel nous nous trouvions. Nous avons continue de rouler en esperant trouver une sortie, mais nous n'en voyions pas la fin. Il y avait une atmosphere tres tendue. Quand nous avons finalement compris que nous n'etions plus sur une territoire sous souverainete israelienne nous avons commence a vraiment stresser".

 

La famille a finalement decide d'appeler le centre telephonique de la police en esperant qu'il les guiderait vers un endroit sur. "Nous avons appele le centre telephonique de la police et une standardiste nous a repondu. Completement hysterique je lui ai dit : 'il n'y a aucun soldat et tout est ecrit en arabe'. Elle m'a laisse en ligne et nous a mis en lien avec un garcon charmant, un officier de policier qui s'appelle Yonathan, et il a aussi joint l'armee a la conversation".

 

L'officier de police en question s'appelle Yonathan Ben Hamo, officier de police du centre de controle de la region de Judee-Samarie, et il a raconte aujourd'hui : "j'ai tout de suite compris que cette famille etait dans une situation sensible et tres explosive. J'ai estime qu'il fallait agir rapidement et que le but etait de garder secret le fait que cette famille israelienne se trouvait au coeur de Ramallah. Je les ai guide en securite vers la sortie".

 

Mais Yonathan a aussi ete creatif, et en plus des descriptions telephoniques de l'endroit ou Michal et sa famille se trouvaient, il lui a demande de lui envoyer sa position grace a la fonction localisation de l'application WhatsApp. "Il me demandait tout le temps de lui envoyer mon emplacement par WhatsApp. Il nous a dit de ne pas nous arreter et de ne pas ouvrir les fenetres, juste de continuer de rouler afin que personne ne puisse soupconner que nous sommes etrangers. Il nous a accompagne tout le long du chemin. Cela a pris environ 20 minutes mais ca avait l'air d'une eternite".

 

Par bonheur pour cette famille cette histoire a connu une fin heureuse. "Yonathan a continue de nous donner des instructions jusqu'a ce que nous sommes arrives au check-point, ou il y avait un bouchon", a continue Michal. "C'est alors qu'un jeune homme qui vendait des disques a commence a taper au carreau. Nous lui avons ouvert la porte et il nous a demande une cigarette. Il nous a dit de prendre une autre voie, mais la police etait en ligne avec nous. D'un coup nous avons vu des soldats arrives vers nous en courant. Nous leur avons crie que nous etions une famille israelienne et ils nous ont emmene dans un endroit sur".

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

Tag(s) : #Israel

Partager cet article

Repost 0