Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Les donnees completes sont publies : l'ete 2014 est le plus faible pour Israel en nombre de tourisme entrant dans le pays, et ce depuis 2007. En tout, 164000 touristes se sont rendus en visite en Israel au mois d'aout, mais les chiffres depuis le debut de l'annee ne sont pourtant pas mauvais.

 

 

Les donnees des degats de la guerre sur le tourisme entrant en Israel sont publies : suite a l'operation "Tsouk Eitan" il a ete constate une baisse de 32% des entrees de touristes en Israel pour les mois de juillet et aout - et cela selon les donnees du bureau central des statistiques. Pour le seul dernier mois ne sont entres en Israel que 182000 personnes, dont 164000 touristes. L'etude de ces chiffres nous apprend que c'est le mois le plus faible pour le tourisme en Israel depuis 2007.

 

A cote de ces chiffres non joyeux, il est possible de se consoler des donnees generales depuis le debut de l'annee. Le total des entrees de touristes pour les mois allant de janvier 2014 a aout 2014 affiche plus de 2 millions d'entrees de touristes, soit 7% de plus qu'en 2013 et 10% de plus qu'en 2012 et 2011.

 

Le directeur general du ministere du tourisme, Amir Halevy, a declare que ces prochains jours sera presente un programme pour faire revenir les touristes en Israel par le biais d'envoyes speciaux qui donneront des conferences a travers le pays. Ces derniers jours ont aussi ete relancees les campagnes pour faire revenir les touristes en Israel, en commencant par la Russie, l'Allemagne,...

 

"Nous sommes au plus fort d'une serie de conferences menees par nos envoyes a travers le monde, dans le cadre desquelles sont presentees les mesures commerciales destinees a faire revenir les touristes en Israel et qui seront marquees par un marketing cibles sur les villes et les sites touristiques - et selon les communautes ciblees", a explique Halevy. "Les donnees sur les entrees demontrent que les degats portes au tourisme sont surtout nationaux, et donc les dedommagements doivent surtout concernes les zones touchees jusqu'a 40 km de la bande de Gaza - il n'y a que cela qui pourrait empecher une vague de licenciements et la fermeture des petits commerces".

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

Tag(s) : #Israel

Partager cet article

Repost 0