Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

"Aucun de nous ne veut la guerre, mais quand Israel est attaquee nous sommes fiers de pouvoir defendre le pays que nous aimons".

 

 

Cette lettre a ete ecrite par Jonathan a sa famille, il est age de 24 ans et a grandi dans une banlieue du Maryland. Il est actuellement en Israel en service au sein de Tsahal an tant que sergent dans une brigade Givati. Il est un parmi les centaines de volontaires americains connus comme etant des "soldats isoles". Son unite a servi dans la bande de Gaza pendant l'operation "Tsouk Eitan".

 

"9 aout 2014,

 

Je voulais ecrire cela depuis que j'ai quitte Gaza.

 

Depuis que que je suis sorti de Gaza j'ai arrete de lire la presse internationale. Certains pretendent que nous agissons de facon disproportionnee et avec mepris pour la vie des civils de Gaza, et certains autres disent meme que nous sommes des monstres et que nous commettons un genocide.

 

Je veux expliquer ce qu'est Tsahal, comme je la connais. Il y a deux mois je dejeunais au domicile de la famille d'un ami quand j'ai recu un message me disant de retourner a la base des que possible. Je suis rentre a ma base, qui se trouve a l'autre bout du pays, deux heures apres pour recevoir les ordres. Nous etions en etat d'alerte a la frontiere avec la bande de Gaza. Le Hamas avait recommence a tirer des roquettes et menacait d'attaques terroristes contre et a l'interieur d'Israel. Autour de moi il y avait des soldats de toutes sortes : des laics de Tel Aviv, des ethiopiens, des kibboutsnikim, des religieux de Judee-Samarie, des americains et des gens de Jerusalem. Pendant les semaines ou nous avons garde la frontiere avec la bande de Gaza nous avons recu des donations de toutes sortes de la part d'israeliens et de juifs a travers le monde : nourriture, vetements, accessoires de toilettes. Les dons qui affluaient ainsi que les lettres de soutien et les dessins d'enfants que nous avons recu nous ont donne le sourire.

 

Comme les semaines avancaient et que les tirs de roquettes continuaient nous nous sommes prepares a une operation terrestre. Apres ne pas etre rentres a la maison depuis un mois, nous sommes entres dans la bande de Gaza avec une mission : detruire l'infrastructure de tunnels elabores et construits par le Hamas afin de s'infiltrer en Israel et de realiser des attaques dans les localites du sud d'Israel. Nous aurions prefere rentrer a la maison avec nos familles et nos amis, comme des jeunes gens normaux de notre age dans d'autres pays - manger les plats prepares par nos meres, jouer de la guitare, sortir dans les bars avec nos amis, passer la journee a la plage. Aucun de nous ne veut la guerre, mais quand Israel est attaquee nous sommes fiers de pouvoir defendre le pays que nous aimons.

 

Une fois dans Gaza nous avons rencontre des villages deserts, pieges avec des explosifs. La premiere semaine nous n'avons rencontre aucune ame qui vive, que des pieges laisses pour nous. Nous dormions dans une maison vide et nous l'avons transforme en fortin. Le commandant nous avait donne l'ordre de faire ce qu'il fallait pour rendre cette maison sure mais rien de plus. Il nous etait interdit de prendre quoi que ce soit de cette maison. Trente d'entre nous dormaient dans une seule piece. C'etait bizarre pour moi de dormir dans une maison etrangere mais je comprenais les circonstances. Le proprietaire avait des poulet dans son jardin et un aquarium dans sa maison. Un des soldats a tenu a nourrir les poulets pendant les trois jours ou nous sommes restes la-bas. Un officier s'occupait de nourrir le poisson rouge. Un jour un autre soldat est venu nourrir le poisson a peu pres une demi heure apres l'officier, sans savoir qu'il avait deja recu sa ration du jour. je lui ai dit et il est retourne a son poste de garde. Mes amis parlaient de l'inquietude de leurs meres et de ce qu'elles allaient leur faire a manger quand ils rentreraient.

 

Pendant notre temps morts nous avons dessine sur un morceau de papier que nous avons trouve

 

Un jour plusieurs palestiniens ont tente de venir dans la maison ou nous etions postes. C'etait le proprietaire de la maison et sept de ses fils et neveux. Nous les avons fait entrer et nous avons parle avec eux. Un de ses fils etait affilie au Hamas et avait ete arrete pour etre interroge, mais lui avait l'air d'etre un homme innocent. Il nous a explique qu'il etait difficile de surveiller tous ses enfants et ce qu'ils devenaient. Il nous a raconte qu'avant que les relations entre Gaza et Israel ne deviennent mauvaises il travaillait en Israel, a Petah Tikva. Il nous a raconte qu'il gagnait beaucoup d'argent et qu'avec ca il avait pu s'offrir cette jolie maison. il nous a parle d'un restaurant de houmous de Petah Tikva et mon commandant a ete d'accord avec lui pour dire que c'etait le meilleur restaurant de la region. Il a parle d'un restaurant de shakshuka qui etait aussi dans la region mais que personne ne connaissait, mais il nous a recommande d'y aller quand nous rentrerons a la maison.

 

Un autre jour tard nous avons apercu un adolescent palestinien qui trainait dans le quartier, un endroit dont les gazaouis avaient recu le conseil de quitter quelques jours plus tot. Le commandant de notre compagnie est sorti avec trois autres soldats pour l'attraper et l'interroger. Notre commandant a jouer le dur a cuire et, se servant des quelques mots d'arabe qu'il connait, il a tente d'obtenir des informations de la part de l'adolescent. Apres quelques minutes il fut evident qu'il ne savait rien. Il cherchait de la nourriture pour sa famille qui etait dans un autre quartier et qui avait faim. Le commandant de la compagnie a envoye son operateur radio dans la maison. Il a rassemble les rations alimentaires des 30 soldats pour la journee et les a mis dans une carton, y compris les boites d'olives, de mais, de pois chiches, d'haricots et de thon. En retournant vers le commandant il est passe devant le poste de garde. J'etais en faction avec un homme qui s'appelle Hadar. Nous venions juste d'ouvrir un paquet de bonbons elastiques en forme de vers recu en donation de la part d'israeliens. Nous les avons mis dans le carton avec le reste pour qu'il les prenne avec lui. Le commandant a donne le carton a l'adolescent et il l'a renvoyer chez lui. Quand plus tard nous etions dans la maison en train de manger du pain le commandant nous a rassure, nous devions recevoir du ravitaillement dans 12 heures.

 

Quelques jours plus tard, une heure apres qu'un cessez le feu soit entre en vigueur, le commandant de la compagnie Benaya Sarel, son operateur radio Liel Gidony, et Hadar Goldin ont ete tues dans un piege tendu par un terroriste suicidaire qui est arrive par un tunnel et s'est fait exploser. Le commandant de notre bataillon a dit que nous sommes une nation qui aime la vie et se bat contre un ennemi qui aime la mort.

 

Je veux m'excuser aupres des gazaouis innocents dont les maisons ont ete laissees en desordre par les unites de Tsahal, et m'excuser aussi pour ceux qui ont ete blesses ou tues pendant les combats. La guerre est triste et terrible et je ne la souhaite a personne.

 

Je ne sais pas ce que disent la BBC, CNN, l'ONU, l'UE et toutes les autres personnes dans le monde sur l'armee israelienne.

 

Moi je suis fier de me battre au sein de l'armee la plus morale du monde".

 

Traduit de l'anglais par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

Tag(s) : #Israel

Partager cet article

Repost 0