Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Des parents dont le fils est mort dans "la catastrophe des helicopteres" qui a eu lieu le 4 fevrier 1997 (catastrophe aerienne au cours de laquelle deux helicopteres de Tsahal s'etaient percutes et 73 soldats avaient perdu la vie a lire en anglais en cliquant ICI) ont voulu s'eloigner des douleurs de ces derniers jours liees a la guerre. Pendant leur absence, un cambrioleur est entre chez eux, mais quand il est arrive dans la chambre de leur fils mort au combat, il s'est retracte et a meme laisse une lettre d'excuses. Les parents ont demande a la police de n'entamer aucune procedure contre lui. Pnina Meisels : "je sens que Gal nous protege de partout".

 

"אני חושבת שהוא התחיל בחדר השינה, שם כבר הספיק לפתוח את המגירות. ואז ראה בחדר השני את התמונות והרובה של גל. קיבלנו את הרובה עם ההקדשה לאחר נפילתו" ()

 

La famille endeuillee est partie a l'etranger, la maison a ete cambriolee, et le cambrioleur s'est retracte - et excuse : cette histoire incroyable s'est passee au plus fort des combats dans la bande de Gaza. Le couple Arie et Pnina Meisels de Kiryat Ata, dont le fils est mort dans la catastrophe des helicopteres, sont partis a l'etranger pour se changer les idees et s'eloigner des douleurs de ces dernieres semaines liees a la guerre.

 

Pendant leur absence, un cambrioleur est entre chez eux pour voler leurs objets de valeur, mais quand il a compris qu'il s'agissait de la maison d'une famille endeuillee par la guerre, il a decide de quitter les lieux sans rien prendre, et il a meme pris le temps d'ecrire une lettre d'excuses.

 

Il a vu la photo de notre fils et s'est retracte

 

Pnia et Arie Meisels vivent des jours difficiles. Les enterrements de soldats et les nouvelles familles en deuil qui se joignent a eux leur rappellent de douloureux souvenirs et leur propre deuil. En plus de cela, leur petit-fils a ete envoye et blesse a Gaza. Malgre tout, dans le tableau sombre actuel, une etincelle de lumiere a surgi par surprise.

 

"Nous sommes partis huit jours a l'etranger, et quand nous sommes rentres en Israel, nous avons decouvert que notre maison avait ete cambriolee", raconte Pnina. "Ca s'est passe apparemment dans la nuit de vendredi a samedi". Le voisin du couple, David Hochmitz, a raconte etre sorti samedi matin et avoir vu la porte de la maison ouverte.

 

"J'ai appele parce que je pensais que peut-etre qu'un de leurs fils avait fait un saut, mais personne n'a repondu", a raconte David Hochmitz. "Je me suis approche avec une autre voisine parce j'avais peur d'y aller tout seul, et tout de suite j'ai compris qu'il s'agissait d'un cambriolage. Tout etait renverse dans la chambre a coucher, mais dans la chambre de leur fils qui est mort au combat tout etait en place. Apparemment ce qu'il a trouve dans cette piece a donner la chair de poule au cambrioleur".

 

Le cambrioleur a ecrit une lettre d'excuses

 

En revenant en Israel, le couple a compris que le cambrioleur a eu un cas de conscience apres avoir ete confronte aux photos accrochees aux murs de la chambre, a cote du fusil de Gal que la famille a recu de la part de Tsahal apres le deces de leur fils.

 

"Je pense qu'il a commence dans notre chambre, la-bas il a fouille partout, dans tous les tiroirs. Et apres il est entre dans la deuxieme chambre et a vu les photos et le fusil de Gal. Nous avons recu ce fusil apres sa mort. Apparemment, voir ca et les photos de Gal, a fait comprendre notre histoire au cambrioleur et cela lui a fait changer d'avis".

 

Selon Pnina Meisels, le cambrioleur a une crise de conscience et a decide de quitter l'appartement sans rien voler, et a meme laisse une lettre d'excuses pour la famille : "je ne voulais pas, vraiment je ne voulais pas".

 

"Notre fils nous protege de la-haut"

 

Arie Meisels a declare aux policiers ne pas etre interesse pour entamer des procedures contre le voleur. "Il m'a epargne, et je n'ai aucune intention de le poursuivre", a t-il declare a Ynet. "C"est aussi ce que j'ai dit aux policiers, et pour moi cette histoire est close".

 

"Il est important de preciser qu'il n'a rien casse", a precise Pnina. "Des fois meme sans rien voler, ils detruisent tout, mais cela n'a pas ete le cas. A part les tiroirs de notre chambre, qu'il a du voir en premier, il n'a touche a rien. Je ne suis pas psychologue, mais le fait que nous soyons une famille endeuillee l'a influence, et je l'en remercie. Je sens que mon fils nous protege de partout ou il est".

 

Et Arie a ajoute avec emotion : "notre fils nous protege de la-haut. Je sens qu'il nous protege tout le temps. Nous ne dormons pas la nuit. Hier nous avons accompagne l'enterrement d'un soldat de Kiryat Ata. C'est dur, parce que nous savons ce qui attend la famille. Nous avons fait ce matin la priere de Shacharit chez eux, et nous essayons de les soutenir autant que possible".

 

Le petit-fils du couple, qui est officier chez les parachutistes, a ete blesse par des eclats pendant les combats dans la bande de Gaza, et meme si son pere dit qu'il veut retourner avec son unite, les medecins ne sont pas d'accord. "Ce n'est pas facile", declare Pnina, et Arie ajoute : "maintenant il n'est pas 'dedans', mais les enfants d'autres parents sont 'dedans'. En fait, tout le peuple d'Israel est 'dedans'. Mais le peuple d'Israel est fort et vivant. Nous avons vaincu pharaon, et nous survivrons a ca aussi".

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

Tag(s) : #Israel

Partager cet article

Repost 0