Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Un extrait d'un reportage realise par la journaliste finlandaise Aishi Zidan prouve ce que pretend Israel depuis le debut : il y a des tirs de roquettes qui se font depuis l'hopital Shifa. Mais la journaliste a precise sur Facebook : "prendre une phrase d'un reportage et la sortir de son contexte c'est quelque chose d'ecoeurant et qui peut servir d'excuse pour bombarder les civils de Gaza".

 

 

Les informations rapportees par la journaliste Aishi Zidan, qui travaille pour le journal finlandais 'Helsingin Sanomat', alors qu'elle se trouvait a l'entree de l'hopital Shifa de Gaza ont confirme ce que pretend Israel depuis le debut : il y a des tirs de roquettes qui se font depuis la zone du centre medical. Selon ces informations, la journaliste a vu des terroristes du Hamas tirer des roquettes en direction d'Israel a partir de la cours de l'hopital. Aishi Zidan est la premiere journaliste etrangere, depuis le debut de l'operation "Tsouk Eitan", a rapporte des tirs de roquettes a partir de cet hopital.

 

Dans le cadre de son reportage, la journaliste a precise avoir vu elle meme, aux alentours de deux heures du matin, les tirs effectues a partir du parking situe a l'arriere de l'hopital. "C'est vraiment ce qu'il s'est passe ici, et le bruit etait tres fort", a t-elle explique en ajoutant : "c'est la verite. On tire des roquettes en direction d'Israel a partir de cet hopital".

 

Pendant la journee, et en reaction aux articles de la presse israelienne, Aishi Zidan a demande a ne pas "me transformer en arme de propagande". Dans le statut qu'elle a publie sur Facebook, la journaliste a detaille son reportage realise a partir de l'hopital, a raconte ses histoires personnelles sur les victimes de Gaza, et a ajoute que "la phrase sur les tirs de roquettes se repand dans les medias pro-israeliens. J'ai rapporte les faits parce que je suis une journaliste professionnelle. J'essaie de couvrir les evenements de la maniere la plus realiste que possible".

 

תגובתה של זידאן בפייסבוק ()

 

Aishi Zidan a condamne les tirs et a precise que "l'utilisation d'une phrase isolee du contenu de tout un reportage est un acte ecoeurant et peut servir d'excuse pour bombarder les civils de Gaza. Mon histoire s'est tranformee rapidement en propagande, et les gens qui la repande n'essaient pas de la comprendre dans son entier".

 

Depuis le debut de l'operation de nombreux journalistes etrangers ont essaye de s'approcher de l'hopital Shifa, et ce apres que des informations leur soient arrivees precisant que le Hamas se sert de cet hopital comme d'un centre de commandement important pour le mouvement terroriste. Malgre cela, les medias ont eu peur de publier des informations comme celles de la journaliste finlandaise, de crainte des reactions du Hamas a leur encontre.

 

Les informations dans le monde, qui citent le reportage de la journaliste finlandaise, precisent que "les tirs a partir des hopitaux, des ecoles et des lieux de priere sont interdits par la loi internationale".

 

הפגנה פרו-ישראלית בפינלנד, בשבוע שעבר (צילום: זיו גולדפישר)

 

Contrairement a de nombreux pays d'Europe ou il n'y a que des manifestations de soutien aux palestiniens et des manifestations anti-israeliennes, en Finlande  il y a eu justement la semaine derniere des manifestations pro-israeliennes, au cours desquelles les manifestants portaient des pancartes condamnant le terrorisme et declarant qu'Israel avait le droit de se defendre.

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

Tag(s) : #Actu