Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Comme quelqu'un qui a ete eduque selon la tradition d'Itzhak Rabin, Tzahi Edri etait convaincu que le conflit avec les palestiniens trouvait son origine dans le controle de la terre. Les derniers evenements l'ont convaincu que la securite des israeliens est plus importante que la liberte des palestiniens.

Tzahi Edri est un militant des droits sociaux.

 

Tzahi Edri

 

Cela n'est pas un secret qu'au Proche-Orient on pense d'abord avec les tripes et apres, peut-etre, avec la tete :  d'abord on fera et apres on comprendra, et je dois avouer que moi aussi je suis comme ca, et puis pendant les periodes d'attentats suicides qui pense a la paix ? Mais en tant qu'homme qui a grandi sur la base d'une ideologie pure issue d'un systeme, en particulier apres l'assassinat d'Itzhak Rabin, sincerement et en toute innocence, j'ai cru que le combat se resumait par "partez de nos terres", et que le civil palestinien desespere se contenterait de ca. Mais tant que ce meme palestinien sera pris en otage dans un combat principalement religieux, le combat ne s'arretera pas comme ca.

 

L'enlevement des trois adolescents m'a renvoye a un questionnement profond, et a notre histoire pas si lointaine. A regarder vers le present et principalement vers le futur - avec la modestie de celui qui n'est pas prophete - et de choisir parmi les options difficiles parce que notre droit a la securite, tant que c'est possible, est pour moi plus important que le droit des palestiniens a avoir un Etat et une liberte totale de mouvement.

 

Une fois j'ai entendu cette phrase : "la meilleure voie pour prevoir l'avenir est de regarder le passe". Si c'est ainsi, je demande a regarder le passe et de demander pourquoi la bande de Gaza s'est transformee en plateforme de lancement de roquettes et de missiles apres que "l'ennemi sioniste ait quitte le terrain ?" Et pourquoi les responsables islamistes ont insiste pour se concentrer sur une guerre religieuse, plutot que de reconnaitre le fait qu'aucune partie ne disparaitra ? Et surtout, pourquoi la gauche, et j'en ai fait partie, tout en ayant une partie reelle de droite, ont refuse d'accepter le fait existant, alors que c'etait evident, que le retrait de la bande de Gaza allait donner naissance a un monstre incontrolable.

 

En colere contre l'activisme de droite et l'indifference de gauche

 

Cela fait plus d'une semaine que Tsahal fait ce que la direction palestienne aurait du faire depuis longtemps et n'a pas fait - virer de son sein les organisations qui a un certain moment ont pris les armes, et le referont, contre eux et le processus de paix. Tsahal fait ca sans ouvrir le feu et sans la menace de l'armee de l'air, Abu Mazen a la capacite et le potentiel humain de fermer les bureaux du Hamas, et de chaque organisation qui a ete cree dans le but de decider d'un nouvel ordre du jour - tout comme l'Egypte qui a pris la decision de rendre la vie difficile aux freres musulmans.

 

Mais entre pouvoir et vouloir il y a une difference. Mais pourquoi aller si loin ? Sur une decision d'un instant, en frappant du poing sur la table, Abu Mazen peut faire cesser l'incitation a la haine de ses chaines de television, tout comme dans les ecoles, mais rien de tout cela ne se fait. A partir de la, je ne vois pas en quoi Abu Mazen est percu par la gauche comme un puissant dirigeant.

 

Qu'il n'y ait pas d'incomprehension : mon sang bout a chaque fois que j'entends que le ministre du logement declare la construction de X logements au-dela de la ligne verte, juste pour montrer qu'il se "fout du reste du monde, ecoute que j'existe", sans parler des propositions de lois vraiment delirantes sur les ecoutes forcees, ou le fait que les gens qui vivent en Judee-Samarie ne sont pas prets a renoncer a un morceau de terre - qu'il soit petit ou grand.

 

Mais je suis moins en colere sur le "fait expres" de la droite que contre l'indifference de la gauche pour qui la fin de l'occupation s'ignifie la fin du conflit. La direction palestinienne a prouve qu'elle n'est ni interessee ni capable de faire un pas supplementaire, et vraiment mettre fin au conflit qui l'oppose au peuple de Sion. Pour cette raison, et tant que je n'aurai pas l'assurance abolue qu'un retrait israelien de Judee-Samarie ne laissera pas un espace vide pour les responsables du djihad, et que le Hamas ne jettera pas de nouveau le Fatah par la fenetre pour transformer ses bureaux en centres terroristes - je resterai accroche aux possibilites les plus dures et au fait que la securite de mon pays est plus importante que le droit d'un palestinien a avoir un Etat et une liberte totale de mouvement.

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

Tag(s) : #Israel

Partager cet article

Repost 0